Actus et liens à voir

22/03/2020 France Culture. Union rationaliste - Menaces sur le Palais de la découverte

Très belle intervention (17 min) sensée de Etienne Guyon (ancien directeur du Palais de la

découverte et de l'ENS). Mise en avant des incertitudes inquiétantes et du coût délirant du projet,

insistance qu'il s'agit d'un problème national, pas uniquement parisien, dilution de la science depuis

la fusion avec la Cité etc.  Réécoutez son intervention ici Ou lisez la retranscription écrite ici.

13/02/2020 Le magazine Le Point publie un excellent article de 4 pages ayant pour titre 

                   Paris : le Grand Palais, une querelle d'État.

                   Il met en avant l'absurdité du projet par son coût.

                   Voici un court extrait : 

07/01/2020 Le Journal Du Dimanche publie un article au sujet de la pétition avec réponse de

                   la direction

La SAF (Société Astronomique de France) parle de nous 

18/12/2019 Le Parisien parle de nous dans ce bel article

18/12/2019 Le Monde du 18/12/2019 signale ce site et la pétition dans les Actus Science/Médecine

15/11/2019 Discours d'Etienne Guyon (ancien directeur du Palais de la découverte et de                           l'ENS) à la Mairie de Paris. 

12/11/2019 Intervention du député Stéphane Peu à l'Assemblée nationale. Son texte

Un texte plein de bon sens à lire à cette page du site La tribune de l'art

La rénovation du Grand Palais, un projet à risques selon la Cour des Comptes

Ce passage est particulièrement instructif :

Rappelons en effet quelques dépassements de budget récents « pas toujours heureux » : la construction de la Philharmonie (passée de 173,1 millions à 534,7 millions d’euros [2]) ; la rénovation de la Maison de la Radio (passée de 176 à 584 millions d’euros [3]) ou le Grand Palais lui-même dont la première restauration (celle de la verrière) avait également explosé l’estimation initiale (de 53,3 millions à 108,9 millions d’euros [4]) ! Certes, le Ministère de la Culture n’est pas la seule administration, loin de là, à pulvériser les budgets des projets qu’elle lance [5]), mais le moins que l’on puisse dire est que ce chiffre déjà délirant de 466 millions d’euros risque bien de se révéler encore très inférieur à ce qui sera réellement dépensé.